« Je murissais le projet d’ouvrir mon commerce depuis longtemps »

10 min read
1
Ô merveilleux, épicerie fine spécialisée dans les produits Ariégeois aux Chartrons

Autodidacte et globetrotteur, le jeune Ariégeois Julian Saint-André a décidé de poser ses valises dans le quartier des Chartrons à Bordeaux il y a quelques mois en ouvrant en janvier au 49 cours de la Martinique l’épicerie fine Ô Merveilleux. Commerce de proximité offrant un large choix de produits gastronomiques arrivant tout droit d’Ariège.

Après GUST à Bordeaux ou encore le bistrot anglo-saxon Puffy Coffe, c’est au tour de l’épicerie fine Ô Merveilleux de s’installer dans le quartier des Chartrons !

Publicitaire, commercial, conseiller client et même agent immobilier, Julian Saint-André, Ariégeois d’à peine 28 ans a déjà une considérable expérience professionnelle derrière lui. « Je murissais le projet d’ouvrir mon commerce depuis longtemps. D’être mon propre patron. Avec l’envie par exemple de ne plus porter de costume chaque jour. Quitte à gagner moins », raconte le jeune homme qui a passé les huit premières années de sa vie à Paris.

« L’idée d’ouvrir une épicerie fine spécialisée dans les produits ariégeois s’est dessinée au fil du temps. D’une part, car je me suis installé en Ariège avec mes parents quand j’avais huit ans et que je connais et affectionne la gastronomie locale et d’autre part, j’ai vraiment le désir de faire connaître l’étendue et la qualité des produits réalisés par des producteurs hors pair. »

Au hasard des rencontres faites dans la capitale, Toulouse et Londres, il rencontre sa future épouse, une Bordelaise, évidemment.

Ma femme qui est très attachée à la région m’a fait découvrir Bordeaux

« En étudiant le prix des loyers et le coût de transports entre l’Ariège et Paris, j’ai jeté mon dévolu sur les Chartrons. Quartier familial et touristique où le pouvoir d’achat de la clientèle reste correct », poursuit-il. « Après huit mois de recherches infructueuses, j’ai par hasard franchi la porte d’Immo Pro Commerce », se souvient Julian. « Philippe Platon m’a très rapidement proposé ce local en novembre 2013. Trois mois de travaux et de mises aux normes plus tard, j’ouvrais ma première épicerie. »

Fromages, charcuteries, conserves et même vins, les produits proposés par l’épicerie Ô merveilleux sont sélectionnés en famille depuis Foix. Sans colorants, sans OGM et sans exhausteurs de goût, la plupart des produits sont labellisés « Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises ». « Certains des producteurs avec lesquels je travaille n’abattent que quatre cochons par semaine », précise le jeune homme. « On est loin du travail à la chaîne… »

Un moment pour s’asseoir et déguster

L’épicerie Ô merveilleux n’est pas uniquement une épicerie fine. Il est également possible de venir s’y installer et de déguster sur place, fromages et charcuteries servies sur ardoises, accompagnées d’un verre de vin ou de bières artisanales. Et si le temps manque, il est également possible d’emporter ou de se faire livrer le sandwich « Le Fuxéen » : chorizo, tomme vache/brebis, poivrons, roquette, vinaigrette balsamique et miel ou encore « Le Cathare » : coppa, bethmale (fromage), roquette, sauce vinaigrette balsamique et miel, ou simplement « Le Merveilleux » : saucisse sèche, beurre doux, cornichons. La liste est longue…

Des dégustations sont régulièrement organisées. Dès la rentrée, les aficionados pourront même rencontrer sur un week-end les producteurs qui feront le déplacement rien que pour eux.

  • Retrouvez l’actualité, les horaires et les tarifs de Ô merveilleux sur la page Facebook.
  • Retrouvez également Ô merveilleux sur Instagram.
Load More Related Articles
Load More In Témoignages : ils ont ouvert un commerce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nous rêvions de nous installer dans la capitale girondine

Véronique et Romain Doublecourt viennent d’ouvrir aux Chartrons, le 3e L’Onglerie de Borde…