Restaurant : le vin bio plébiscité par les clients

8 min read
0
Restaurant : le vin bio plébiscité par les clients

Vous venez d’ouvrir ou souhaitez ouvrir un restaurant à Bordeaux ? Pourquoi ne pas surfer sur la vague bio en proposant une carte des vins « verte » à vos clients ? De plus en plus de consommateurs choisissent de se nourrir avec de produits issus de l’agriculture biologique. Car, après les fruits, les légumes et la viande, le vin n’échappe pas à cette demande.

La viticulture biologique, en forte progression ces dernières années, concerne tous les terroirs de France et tous les types de vins : blancs, rouges, rosés, effervescents, liquoreux…

La très grande majorité des vins biologiques qui comportent le label AB ne sont en réalité pas totalement bio. Oui les raisins proviennent bien de vignes cultivées qui respectent les règles strictes de l’agriculture biologique (pas de pesticides, ni d’engrais chimiques des synthèses, ni d’OGM…). Mais, l’étape de la vinification n’est pas réglementée. En effet, chaque producteur peut vinifier son vin comme il l’entend et ajouter, notamment, en quantité non limitée, des sulfites. Or ces dernières peuvent être toxiques pour la santé (allergie, d’asthme, d’eczéma, de maux de tête…).

Un millésime 2012 bio à 100 %

C’est pourquoi en février 2012 la Commission européenne a édicté de nouvelles règles pour le vin biologique, afin de couvrir l’ensemble du processus d’élaboration du vin bio, du raisin jusqu’au vin. Ces nouvelles règles qui concernent la vinification biologique ont été appliquées lors de la récolte 2012 :

  • L’étape de la vinification la teneur maximale en sulfites du vin bio est fixée à 100 mg par litre pour le vin rouge (150 mg/l pour le vin non bio).
  • L’étape de la vinification la teneur maximale en sulfites du vin bio est fixée à 150 mg/l pour le vin blanc et rosé bio (200 mg/l pour le vin non bio), avec un différentiel de 30 mg/l lorsque la teneur en sucre résiduel est supérieure à 2 g par litre.

Les producteurs de vin biologique qui respectent ces nouvelles règles sont autorisés à utiliser les termes « vin biologique » sur leurs étiquettes qui doivent également comporter le logo biologique de l’UE et le numéro de code de leur certificateur. « Au final, les consommateurs peuvent être certains que tout “vin biologique” aura été produit sur la base de règles de production strictes », a déclaré en février 2012 Dacian Ciolos, membre de la Commission européenne chargé de l’agriculture et de développement rural.

Quelques repères :

– Viticulture raisonnée : elle consiste à limiter les interventions, à les effectuer au bon moment, à choisir les molécules les plus écologiques et à réduire les doses, à ne plus traiter systématiquement en préventif…

– Viticulture biologique : elle se caractérise, entre autres, par la non-utilisation de molécules chimiques de synthèse et d’OGM, et le recours à du compost et des engrais verts. Le désherbage est effectué manuellement ou mécaniquement.

– Viticulture biodynamique : elle consiste à mettre en œuvre des techniques comme le respect du calendrier lunaire, l’utilisation de produits naturels (ortie, prèle)… afin que la vigne résiste d’elle-même aux agressions extérieures.

photo credit: laures73 via photopin cc
photo credit: jenny downing via photopin cc

Pour aller plus loin : Restaurants : plus de choix de vins sur les cartes, Ouvrir un bar à vins, un secteur en plein essor.

Load More Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

4 raisons d’utiliser la réservation en ligne pour votre restaurant

Gain de temps, efficacité, fidélisation, amélioration du référencement naturel… La réserva…