Ouvrir une sandwicherie : 3 questions-clés pour décider de se lancer

6 min read
0
Ouvrir une sandwicherie

Avec 70% des actifs qui déjeunent d’un sandwich, 2 milliards de sandwiches sont vendus chaque année en France par des restaurants, des boulangeries, des grandes surfaces, des bistrots, des distributeurs automatiques et des sandwicheries.

Le sandwich est un marché porteur, et vous souhaitez vous lancer dans l’aventure ? Voici trois questions-clés pour décider de se lancer dans l’ouverture d’une sandwicherie.

Avez-vous le profil ?

Vous n’avez pas besoin d’une formation particulière pour fabriquer et vendre des sandwiches. Leur préparation est assez simple.

Toutefois, des connaissances culinaires de base, ainsi que la connaissance des principaux ratios de la restauration vous feront gagner du temps et de l’efficacité dans votre future activité.

En complément, vous devrez suivre une formation à l’hygiène pour satisfaire aux normes.

Enfin, quelques aptitudes particulières telles que la créativité, le sens du service, le goût du contact et la rigueur vous permettront de fidéliser vos clients.

Quel est votre projet ?

Votre projet doit être préparé le plus en amont possible. Vous pouvez commencer par vous poser les questions suivantes :

  • Vais-je vendre uniquement des sandwiches ou bien également des plats ?
  • Vais-je vendre des sandwiches et plats qui nécessitent d’être cuits ?
  • Vais-je vendre des mets salés et/ou sucrés ?
  • Vais-je proposer des menus/formules ? De quel type ?
  • Vais-je proposer un décor spécifique pour ma sandwicherie ? A thème ?

Pour vous aider dans la définition de votre projet, vous pouvez commencer à réfléchir à vos menus et à vos recettes.

En fonction de votre projet, sachez qu’il vous faudra investir dans le matériel adapté, tel qu’une chambre froide, un présentoir frigorifique, un ou plusieurs four(s), un four à micro-ondes, une table de cuisson, un toaster, une hotte d’extraction, etc.

Quelles seront les formalités ?

Les formalités de base sont identiques à toute création d’entreprise.

Par ailleurs, vous devrez demander une licence restaurant. En général, pour une sandwicherie, une «petite licence restaurant» suffit, puisqu’elle vous permet de vendre des boissons sans alcool, du vin et de la bière.

En fonction de votre projet, vous devrez faire un certain nombre de démarches administratives. Nous vous suggérons de vous renseigner auprès de votre Chambre de Commerce (CCI), et en particulier auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) pour connaitre précisément toutes les procédures.

Load More Related Articles
Load More In Ouvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commerces : les secteurs les plus rémunérateurs en 2013

Vous souhaitez ouvrir ou reprendre un commerce à Bordeaux ou en Gironde mais n’avez …