La fréquentation des hôtels est en hausse à Bordeaux

7 min read
0
Bordeaux : fréquentation en hausse pour l’hôtellerie

Selon le dernier baromètre de l’hôtellerie de la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux, la fréquentation hôtelière au sein de Bordeaux Métropole a augmenté de 1,5 point en février 2015 ainsi que le prix moyen par chambre (+4,1 % en moyenne).

  • La fréquentation augmente dans les résidences hôtelières (+10 %) et les hôtels haut de gamme (+5 %) ;
  • Les séjours d’affaires profitent à l’hôtellerie bordelaise qui enregistre une hausse de 1,5 % de la fréquentation en février.

L’hôtellerie économique en baisse

Seuls les hôtels économiques enregistrent une baisse de leur taux d’occupation (-3,7 %).

Les zones géographiques ayant obtenu les meilleurs taux d’occupation sont Bordeaux Bastide (64 %) et la gare Saint-Jean (60 %). Par ailleurs, en février dernier, 67 % de l’activité hôtelière concernait des séjours d’affaires. La clientèle était composée de 85,8 % de Français, 3,2 % d’Espagnols et 2,6 % d’Américains.

À noter également que 41 % des réservations ont été effectuées via internet.

photo credit: DSC_0100 via photopin (license)


Archive : août 2013 (France)

C’est un fait, le tourisme international ne connaît pas la crise. Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là.

La fréquentation hôtelière du mois d’août a selon l’Insee connu une hausse de 5,6 %, qui rattrape un début d’été difficile (-1,5 % enregistré en juillet en France métropolitaine et – 2,8 % en Île-de-France).

Après un début d’année morose, cette augmentation marque un véritable tournant pour les chiffres de l’hôtellerie puisque seuls les mois de mars et mai affichaient jusqu’alors un nombre de nuitées en hausse.

photo credit: marcp_dmoz via photopin cc


Archives : 1er trimestre 2013 (Monde)

Alors qu’en France, les CHR ont connu une faible hausse des prix en mai 2013, l’activité hôtelière dans le monde est en hausse en comparaison à la même période en 2012 selon la base de données américaine STR Global. Ainsi, et malgré la crise, l’Europe enregistre une faible hausse de 1,2 %, tandis que le continent américain enregistre 5,3 % de hausse de RevPAR et que la zone Moyen-Orient-Afrique culmine à + 8 %.

Grâce à une hausse des taux d’occupation (+ 2 %) à 64,9 %, l’activité hôtelière s’est maintenue en Europe alors que les prix moyens sont en diminution (- 0,8 %).

Pour le continent américain, c’est le prix moyen à + 3,7 % (112,05 $, environ 84,32 €) qui est le principal responsable de la hausse du RevPAR.

La hausse dans la zone Moyen-Orient-Afrique résulte d’un effet mécanique entre l’augmentation des taux d’occupation de + 4,9 % par rapport à 2012 et l’augmentation des prix moyens à + 2,9 %.

De fortes disparités en Europe

En Europe, les prix faibles de certaines villes ont fait augmenter leurs taux d’occupation, comme pour Athènes qui enregistre une hausse de 13,5 % pour les six premiers mois (à 74,4 %) alors qu’Istanbul, dont l’activité a été perturbée par des manifestations, chute de 18,9 %.

Enfin, pour la base de données américaine, trois destinations européennes sont reparties à la hausse avec des prix moyens qui ont doublé par rapport à 2013 : Lisbonne, en hausse de 17,9 % avec 105,4 € de prix moyen, Vilnius, en hausse de 13,8 % à 56,5 €, et Paris, en hausse de 10,7 % à 334,4 €.

photo credit: Éole via photopin cc

Load More Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

2015 un bilan très positif pour l’hôtellerie de Bordeaux Métropole

Au-delà de la progression de 9,5% du secteur haut de gamme de l’hôtellerie à Bordeaux. Le…