Nuisibles des hôtels & restaurants : bien les connaître pour mieux les éradiquer

10 min read
0
Les nuisibles des hôtels et restaurants : comment les éradiquer ?

La formation obligatoire à l’hygiène dans les restaurants ne règle pas tout. Souris dans les lieux de restauration et punaises de lit dans les hôtels sont des nuisibles dont il n’est pas facile de se débarrasser, une fois bien installés. Quels sont leurs modes de vie ? Pourquoi s’installent-ils ? Comment se développent-ils ? Autant d’indications qu’il faut connaître afin de les éradiquer complètement en faisant éventuellement appel à un professionnel.

 

Satanées punaises !

Quasiment disparues dans les années 1950 grâce à l’utilisation d’insecticides comme le DDT et l’amélioration de l’hygiène dans les habitations, les punaises de lit font un retour en force dans les années 1990 à cause des échanges internationaux. En France, 35 % des hôtels en 2009 les ont rencontrées au moins une fois.

La punaise de lit mesure à l’âge adulte entre cinq et huit millimètres de long et a une espérance de vie pouvant aller jusqu’à un an. À noter qu’une femelle peut pondre jusqu’à 500 oeufs ! Cet insecte plat et nocturne se nourrit principalement du sang des dormeurs qui se plaignent de piqures. Lésions cutanées, traces de piqures, réactions inflammatoires, etc. Les piqures peuvent entraîner de véritables allergies avec des manifestations généralisées : urticaire, voire oedème de Quincke.

Comment les détecter ?

 À l’oeil. Généralement, de petites traces de sang ou de petites taches noires sont visibles entre le matelas et le sommier, dans les coutures des matelas, mais aussi derrière les têtes de lit, les tableaux et autres éléments décoratifs, ainsi que dans les fissures et les fentes de plancher. Ne pas oublier non plus d’inspecter le papier peint, les baguettes d’électricité, les tiroirs des tables de nuit, etc.

Comment s’en débarrasser ? Bien qu’insuffisant, l’aspirateur (qui sera nettoyé après usage et dont le sac sera soigneusement emballé et jeté) est un premier moyen pour se débarrasser des punaises. C’est pourquoi, il vous est vivement conseillé de :

  • Nettoyer à la vapeur la pièce dans les recoins et fissures ;
  • Laver tous les tissus à au moins 60 °C ;
  • Mettre les tissus dans le sèche-linge ;
  • Utiliser des insecticides appliqués par un professionnel.

 

Pas de nourritures,
pas de souris

Les souris se reproduisent massivement. En atteignant leur maturité sexuelle au bout de cinq à sept semaines de vie, elles peuvent avoir 10 portées de cinq souriceaux en moyenne par an. Un seul couple peut donner vie à un millier de souriceaux en une seule année !

Comment s’en débarrasser ? L’intervention de spécialistes est vivement recommandée. Cependant, pour faciliter leurs actions et vos conditions de travail, vous pouvez également :

  • Utiliser des produits dits « anticoagulants de deuxième génération » ;
  • Poser des appâts sur le territoire des souris ;
  • Rendre le milieu le moins accueillant possible en supprimant les passages et en détruisant les nids ;
  • Supprimer toutes les sources d’accès à la nourriture, en ne laissant traîner aucun aliment, déchet ou poubelle ouverte la nuit ;
  • Faire le ménage le soir avant la fermeture, car les souris sortent la nuit pour manger.

 

–> Zoom sur la chambre syndicale
de désinfection

Fondée en 1946, la chambre syndicale de désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D) est un organisme professionnel qui regroupe des entreprises prestataires de services, des fabricants et des distributeurs dont l’activité principale est la lutte raisonnée contre les nuisibles en milieu industriel et urbain. Leurs domaines d’intervention sont la lutte contre les nuisibles et les parasites en tout genre, mais aussi la mise en oeuvre des précautions à prendre pour contrôler leur développement. Dans le cadre de la Confédération européenne des entreprises de lutte antiparasitaire (CEPA) dont elle est un des membres fondateurs, la chambre syndicale participe activement à l’harmonisation européenne des réglementations, des normes et des bonnes pratiques professionnelles. Elle veille au suivi de l’application de la directive européenne sur les biocides, c’est-à-dire des appâts élaborés qui n’agissent que sur les animaux ciblés.

L’une des missions de la CS3D est d’informer et de contribuer au développement de méthodes de lutte plus performantes et plus respectueuses de l’environnement.

photo credit: josephsardin via photopin cc
photo credit: catorze14 via photopin cc

Load More Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tabac et CHR : la revente en suspens

L’Assemblée nationale vient d’adopter un amendement afin d’interdire la revente de tabac p…