Selon un récent article de la loi Macron, les centrales de réservation sur internet ne pourront plus empêcher les professionnels de l’hôtellerie qui souhaitent utiliser leurs services, de pouvoir proposer sur d’autres plateformes de réservation ou en direct, des tarifs inférieurs.

Dans le cadre de l’étude du projet de loi Macron pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, le Sénat a adopté en avril dernier, un article traitant des relations entre les hôteliers et les plateformes de réservation qui jusqu’alors imposaient à l’hôtellerie des clauses anticoncurrentielles leur garantissant des tarifs compétitifs. Cet article de la loi Macron autorise désormais les hôteliers à fixer librement les prix de leurs services.

Hôtellerie : priorités aux intérêts des consommateurs

Ainsi, une chambre vendue en direct par l’hôtelier  au client pourra être moins chère que la même chambre vendue par un intermédiaire, car elle ne subira pas le surcoût d’une commission. Les intérêts des consommateurs redeviennent enfin prioritaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *