Selon une étude du Trip Barometer de TripAdvisor sortie en octobre 2013, neuf voyageurs sur dix en France ne se passent plus de leur téléphone mobile.

Pour preuves :

    • 87 % des personnes sondées par l’étude ne partent jamais en vacances sans leur appareil (38 % estiment que leur téléphone est parfaitement adapté pour trouver sa route ou consulter un plan ;
    • 20 % l’utilisent pour accéder aux médias sociaux ou à internet (23 %) ;
    • 95 % des 18-24 ans utilisent leurs terminaux mobiles ;
    • 88 % des femmes sont très attachées à leur téléphone portable contre 85 % des hommes ;
    • 20 % des Français interrogés pensent que leur mobile est un média indispensable ;
    • 44 % des voyageurs français s’en servent pour suivre l’actualité ;
    • 32 % l’utilisent pour avoir des nouvelles d’amis ou de la famille.

35 % des hôteliers français ignorent les nouvelles pratiques mobiles

Toujours selon l’étude, les hôteliers français sont à la traîne sur les opportunités que constituent ces nouvelles pratiques mobiles (téléphone et tablettes). Ainsi :

    • 35 % y sont totalement étrangers ;
    • 40 % des hôteliers sondés n’envisagent pas d’améliorer leur offre pour s’adapter aux appareils mobiles en 2014 ;
    • 9 % souhaitent étendre leur offre sur ce créneau (14 % en créant un site adapté, et 2 % avec une offre spécifique).

Les réseaux sociaux sont très peu exploités

En France, 47 % des hôteliers français n’envisagent aucun investissement dans les médias sociaux en 2014 contre 23 % au niveau mondial… Des chiffres pessimistes qui s’expliquent par une faible présence sur les réseaux sociaux puisque près d’un tiers (29 %) déclarent ne pas les utiliser. Les autres les utilisent essentiellement pour répondre, (notamment sur TripAdvisor), aux remarques, critiques ou avis négatifs de leurs clients actuels et potentiels.

À noter que Facebook est le média le plus suivi, à 64 %, Google+ à 24 % et Twitter à 14 %.

photo credit: Ludwig Gatzke via photopin cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *