Vous êtes professionnels de CHR (café, hôtel, restaurant) et vous venez de subir une catastrophe naturelle. Que faire ? Quels sont les délais ? Combien ça coûte ? Voici les premières formalités.

 

Tout sinistre peut gravement perturber une activité professionnelle, compromettre sa trésorerie, voire menacer son existence.

 

Éviter l’aggravation

 

Il faut aller vite. En effet, il est primordial d’éviter au maximum l’aggravation des dommages subis par votre commerce. Rassemblez si possible les preuves des dommages grâce à des photos, vidéos, témoignages, etc.

À noter que les frais de pompage, de nettoyage et de désinfection sont garantis tout comme les dommages liés à l’humidité et à la stagnation de l’eau.

 

Quels délais pour déclarer ?

 

Pour être indemnisé, vous devez :

  • Déclarer le sinistre à votre assureur dès que vous en prenez connaissance, et au plus tard, dans les dix jours qui suivent la parution de l’arrêté interministériel au Journal officiel ;
  • Lui transmettre dès que possible un état estimatif des pertes.
  • L’assureur déterminera ensuite les dommages et vous proposera une indemnité.

 

Les documents à fournir

 

Rassemblez si possible tous les justificatifs justifiant l’existence des dommages et biens détruits. Lister et chiffrer méticuleusement tous les objets perdus ou endommagés.

Si vos documents ont été détruits lors du sinistre, pensez à réunir les justificatifs des dommages avec preuves à l’appui : photos, vidéos, témoignages, etc.

 

Les délais d’indemnisation

 

Sauf exception, l’assureur doit verser une indemnisation dans un délai de trois mois à partir de :

  • Soit de la date à laquelle vous lui avez remis l’état estimatif des dommages et pertes subis ;
  • Soit, si elle est plus tardive, de la date de publication de l’arrêté interministériel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *